Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 22:19
Dimanche 6 mai
 
Un de nos proches est en fin de vie.
La médecine s'acharne malgré son grand âge (91 ans aujourd'hui).
Plus de souvenirs, plus de plaisirs, souvent seul, à 75 km de son chez lui et de son épouse de 87 ans qui vit un calvaire et à 125km de chez nous.
Je suis triste et en colère contre ce système inhumain qui maintient des personnes âgées aussi loin de leurs proches.
En colère aussi contre l'acharnement thérapeutique. Lundi dernier il s'éteignait calmement mais des apprentis sorciers l'ont ramené à un semblant de vie à coups de perfusions.
Cet après-midi, il est passé par-dessus les barrières de son lit arrachant sonde et perfusion. Il a été retrouvé dans une marre de sang.
Ce soir les médecins sont contents : quelques points de suture, une piqûre de calmant sans doute, et il dort ! 
 
Et demain, il continuera sa sinistre "non-vie". Pour combien de jour ....
 
 Je vous remercie pour tous vos gentils commentaires, mails ou tous autres témoignages d'amitié. Ils m'ont touchée.
 
 Le 2 mai était le jour de mon anniversaire. Habituellement j'aime le fêter avec mes amis, mais cette année, le coeur n'y est pas.
 
Je continue mes activités de broderie et de dentelle pour l'exposition de notre club début juin et j'observe toujours mes amis les oiseaux.
Quoi qu'il arrive, il faut continuer à saisir tous les petits bonheurs que nous offre la vie.
 
 
bar43.gif
 
 
Je vous offre cette image pleine d'espoir :
 
Ces 4 oisillons sont des Bergeronnettes des ruisseaux.
Le nid se trouve sous l'avant-toit d'un appentis ,
à hauteur d'homme, au bord de la route.
Nous passons devant plusieurs fois par jour
et nous nous arrêtons pour observer le manège des parents
qui les nourrissent.
 
P1290421.JPG
 
 
 Capture-001.JPG
 
 P1320898-002
 
 
 Nous prenons ces 2  photos de loin afin de ne pas gêner les parents.
Nos APN ne nous permettent pas de faire mieux de si loin.
 
Un ruisseau longe la route,
la proximité de l'eau est indispensable à ces oiseaux.
 Leur queue est très longue et le mâle a une bavette noire.
Nous les voyons généralement sautiller sur la route
malgré la circulation.
Sur cette courte vidéo vous pourrez voir sautiller
le mâle de façon très caractéristique.
Je ne les avais jamais vues les années précédentes.
 
Mettez le son vous aurez une idée de la circulation.
 Comme les autres oiseaux,
elles n'ont pas peur des voitures qui roulent,
elles on peur des voitures qui s'arrêtent !
 
 
 
 Je vous souhaite une bonne semaine.
Presentation1.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christiane
commenter cet article

commentaires

oursonne libre 13/05/2012 22:42


l'acharnement thérapeuthique, tu as raison, c'est inhumain et les medecins ne devraient pas le faire surtout si le patient lui meme ne le souhaite pas


une belle image de bonheur que cette bergeronette


mais lorsqu'elle est sur la route, quelle angoisse


amities

Christiane 14/05/2012 22:56



Mon oncle est incapable d'exprimer une quelconque volonté, il ne communique plus sur le même mode que nous. Mais je pense qu'arracher ses perfs, se jeter par-dessus les barrières de son lit
signifie son désir d'être enfin libre.


Nous voyons souvent ces bergeronnettes sur la route et même sur la départementales aux heures de pointes. Je n'en ai jamais vu d'écrasées.


Où nous avons eu peur, c'est samedi soir, quand les petits sont sortis. Ils étaient très malhabiles. Il y en avait deux sur la route, nous les avons ramassés et remis dans le nid.


Mais il y a des chats dans le coin et s'ils sont redescendus....


Beaucoup d'oisillons disparaissent dans leurs premières heures hors du nid. Je l'ai constatés avec les pigeons et les merles. Je vois parfois des cadavres sur la route.


Amitiés



alexandra44540 09/05/2012 19:52


je suis d'accord avec toi cricri c'est de l'acharnement


malheureusement je ne sais koi te dire a par que je suis avec toi


vrai que je suis peu presente sur le forum mais je vous lit tt les jours


gros gros bisous

Christiane 10/05/2012 22:37



Merci Alex pour ta visite et ton commentaire. Je sais que ce n'est pas toujours facile pour toi et j'espère que l'on va bientôt te soulager.


Je t'embrasse très fort.


Cricri



fannyl 09/05/2012 18:01


je comprends ton exaspération devant tant d'acharnement. Il aurait mieux fallu qui'l s'étigne tranquillement il y a une semaine. Les médecins pourraient au moins faire en sorte qu'il soit plus
près de son épouse. Ce la doit être difficile pour elle et terrible de le voir dans cet état. Franchement cela fait peur de voir des choses comme ça. Ma fille a travaillé dans un service
d'oncologieet elle a vraiment vu des choses terribles. Ta tante a de la chance de vous avoir et de savoir qu'elle peut compter sur vous.


Bon courage


Françoise

Christiane 10/05/2012 22:27



Une bonne nouvelle ce soir : Mardi, mon oncle sera transféré à 28km de chez nous. En passant chercher ma tante cela nous fera 65km soit la moitié. C'est énorme. Et elle cela ne lui fait plus
que 25km. Si elle doit y aller en urgence, elle trouvera facilement quelqu'un sur place, ne serait-ce qu'un taxi.


Maintenant j'espère qu'il ne va pas être trop perturbé par le changement. Je ne le pense pas, il est coupé du monde.


C'est tout de même un soulagement pour nous.


Bises Françoise et à bientôt j'espère à Issoudin.


Cricri



frere Jacques 09/05/2012 15:00


Sur ces chemins de vie difficiles, et au coeur de l'épreuve, je viens tout simplement, avec respect, partager dans le respect de vos
convictions comme le faisait sûrement votre ami et prêtre de l'Abbaye ce simple petit message


 


Tu es là, au cœur de nos peines


Et c’est Toi qui nous regardes;


Tu es là, au cœur de nos vies


Bien Vivant O Jésus-Christ.


Sur les routes de tous les hommes,


Tu es là.


Tu vois les jours de nos tristesses


Tu es là.


 


Tu es là au cœur de nos peines


Et c’est toi qui nous regardes


Tu es là, au cœur de nos vies


Bien Vivant O Jésus-Christ.


Dans nos cœurs tout remplis d’orage


Tu es là.


Dans tous les ciels de nos voyages,


Tu es là.


 


Tu es là au cœur de nos vies


Et c’est toi qui nous fait vivre


Tu es là, au cœur de nos vies


Bien vivant O Jésus-Christ.


 

Christiane 10/05/2012 22:01



Merci.


Christiane



katara C.Néri 09/05/2012 08:33


Je co mpatis cricri, tu en connais les raisons, enfin tu sais que je sais combien c'est difficile ... pour tous... le mourrant étant au demeurant le premier concerné surtout quand il veut en
finir ... bisous courage

buddha 08/05/2012 23:36


l'acharnement thérapeutique est vraiment horrible .... une connaissance qui vit un évènement semblable a demandé un jour au médecin pourquoi on s'acharnait  comme ça et on lui a répondu tant
qu'il y a de la vie il y a de l'espoir ....tout en sachant que la personne malade souffre atrocement ....enfin bref ! je vous souhaite bien du courage, les mots sont peu de chose mais je ne peux
apporter que ça !


Super ces petits oisillons ! merci pour ce partage !

Christiane 09/05/2012 00:02



Parfois on peut espérer, mais dans certains cas il faut savoir être humble et reconnaître ses limites sans jouer les apprentis sorciers....


J'avais hésité à publier mon message, mais je vois que beaucoup ont été confrontés à ce problème de fin de vie. Les textes existent, même le serment d'Hippocrate a été modernisé en
1996.... Mais voilà, la médecine est très conservatrice.



Françoise 08/05/2012 20:37


De tout coeur avec toi...je partage ton indignation, même si je salue les médecins et les équipes soignantes qui se battent au quotidien pour sauver des vies... Mais lorsque l'efficacité se
transforme en acharnement, je ne comprends plus! J'ai vécu la même galère avec mes 2 grands-mères qui m'avaient pourtant fait promettre de ne pas les laisser finir comme des "légumes"...Peut-être
une nouvelle loi??? Bisous ma mémée Cricri du Limousin.

Christiane 09/05/2012 00:16



Je reconnais le dévouement des personnels hospitaliers, nous rencontrons un personnel très dévoué et très aimable dans cet hôpital local où se trouve mon oncle. Il n'y a que des gens très
dépendants. Je les admire.


Les infirmières appliquent les consignes de médecins trop peu nombreux pour apprécier l'état des patients.


"Je ne prolongerai pas abusivement les agonies." C'est écrit dans la version actuelle du serment d'Hippocrate. Peut-être faudrait-il redéfinir
la notion d'agonie...


Merci pour ton message ma chère Françoise. Je te fais moi aussi de gros bisous.


Mémée Cricri



yanela ♪♫ ♫♪ ♫♪♪ 08/05/2012 17:30


Courage Christiane, je ne trouve pas les mots pour te soutenir dans ces moments difficiles, mais tu as toute mon affection. Bises, tes petits oisillons sont adorables, la vie continue... 

Christiane 09/05/2012 00:17



Je te remercie de tout coeur.


Tu as raison, la vie continue avec ses joies et ses peines....


Bises et bonne nuit.



frère Jacques 08/05/2012 12:51


Bonjour Christiane,


Votre question : Comment suis-je arrivé sur votre blog demande une réponse ? Elle est simple.  Une visiteuse qui désire rester anonyme et qui visite souvent votre blog, m’a suggéré d’aller le visiter. En y allant, je savais qu’il y avait un article qui
faisait connaître votre souffrance, face à cette fin de vie d’un de vos proches.  En découvrant votre article, j’ai tout de suite adhéré et réagit
très spontanément.  C’est aussi simple que cela.  Permettez-moi, moi aussi de vous livrer un peu de moi
et de mon expérience.


 


Entre autre, j’ai une longue expérience d’aumônier dans des hôpitaux, le dernier était un hôpital psychiatrique. Je suis
à la retraite maintenant. Retraite toujours active. La souffrance des autres m’a toujours touché très profondément. Quand je m’arrête à chaque mots exprimant votre ressentis, oui, je communie et
je crie avec vous ma colère face à l’acharnement dont font preuve certains médecins. Je suis personnellement contre l’euthanasie, mais pour un bon accompagnement en soins palliatifs. Chose qui
doit être développée dans les hôpitaux. Mais peu de personne sont formées à cette pratique. Je le regrette infiniment.  Nous avons tous le droit de
mourir dans la dignité.


 


Cela dit, permettez-moi d’ajouter un témoignage personnel, vécu au sein de ma famille.  L’un de ses membres venait de fêter ses 100 ans dans une maison de repos. Son ouïe et sa vue étaient très affectées.  Depuis longtemps, il ne pouvait plus lire, ni écouter de la musique, lui qui aimait tant regarder ses montagnes, son lac, et chaque soir écouter de la musique
classique. 


 


Quelques jours après ce bel anniversaire, il nous disait, je voudrai partir, je ne vis plus. Je dépends de tout le
monde. C’est dur... Quand est-ce que Dieu viendra me chercher ?  Il ne comprenait pas pourquoi il lui fallait encore exister. Il nous disait, à juste
titre que sa vie avait été bien remplie.  Avant de nous séparé, (j’habite à 700 kms) je lui ai demandé, veux-tu que nous prions encore une fois
ensemble et que nous demandions à Dieu de venir te prendre.  Son visage s’est alors illuminé et nous avons prié.


 


Je n’oublierai jamais ce moment où Alfred a demandé à Dieu de mettre fin à sa vie, car il avait le désir de quitter
cette terre pour rejoindre ce Dieu à qui il avait donné toute sa confiance. Moi, aussi j’ai demandé à Dieu d’abréger sa vie et ses souffrances, peu de temps après, il s’éteignait comme une bougie
qui arrive à sa fin.  Il a rejoint la tombe de Berthe son épouse... dans le petit cimetière de Tolochenaz dans le Canton de Vaud, juste en face de la
tombe d’Audrey Hepburn l’actrice de Cinéma bien connue.


 


Vous dites que vous n’êtes pas croyante. Peut-être avez-vous des raisons de ne pas l’être ? Je peux comprendre. Et si
pour une fois... vous osiez vous adresser à Dieu, pour lui demander de venir chercher votre oncle... Je suis certain que Dieu vous entendra.  De tout
coeur avec vous.

Christiane 08/05/2012 14:05



Je vous remercie de votre franchise et je crois deviner qui est cette visiteuse...


Je ne demande évidemment pas d'euthanasie pour mon oncle, je pense cependant que chacun a le droit de la réclamer pour lui-même, en pleine conscience, lorsque sa survie devient insupportable
et qu'aucune amélioration de son état n'est envisageable.


J'ai eu une éducation religieuse, mais la foi ne se décrète pas. Notre vie, nos expériences, font que nous l'avons ou pas. On peut l'avoir et la perdre, ou l'inverse.


Nous avons eu pour ami pendant 34 ans le père économe d'une abbaye proche de chez nous. C'était un père Oblat. Il a aussi travaillé quelques années à Caen auprès de cancéreux et passé ses
dernières années à gérer la maison de retraite des frères oblats de Pontmain. Nous avons toujours continué de nous voir malgré la distance et nous étions reçus à La maison de Pontmain comme des
amis.


Il nous a quitté en 2011, 1 mois après ses 90 ans.


Nous respections sa foi comme il respectait notre athéisme, car nous partagions les mêmes valeurs et la même morale.


Pour en revenir à mon oncle, il n'est plus en état de demander quoi que ce soit, son pauvre esprit erre dans un monde inaccessible pour nous. Nous n'avons plus que des dialogues de sourds et
bien du mal à simplement entendre ce qu'il dit tant il est faible. C'est ce que j'appelle un état de "non-vie".


Il finira par nous quitter car toute vie a une fin, mais quelle fin que la sienne. Je pense même que nos visites le perturbent, mais nous ne pouvons l'abandonner...


Pourquoi, pourquoi, n'ont-ils pas laisser la bougie s'éteindre il y a huit jours ? Je crois qu'ils ne se sont même pas posé la question !!!


Pour nous, la meilleure chose que nous puissions faire maintenant, c'est de soutenir et accompagner son épouse de notre mieux. Et elle sait qu'elle peut compter sur nous.


Merci pour votre attention et votre intention.


Christiane


 



Zoé de Gavin 08/05/2012 11:48


Bon courage Cricri


Ces moments difficiles sont toujours des épreuves à surmonter ..


De tout coeur avec toi , je pense bien fort à toi !


Bisous Cricri

Christiane 08/05/2012 14:08



Merci, c'est très gentil.


Bisous et caresse à Gavin.



milkinise 08/05/2012 10:17


La photo des petits oisillons est trop mimi!


Courage


Bises


Annelise

Christiane 08/05/2012 14:10



Ils sont laids dit-on, mais si attendrissants. J'espère qu'au moment de leurs premières sorties les chats seront occupés ailleurs !


Bises Annelise, et merci.


Cricri



nicole faure 08/05/2012 08:46


Bonjour Mapoulette,


J'espère que tu as pu te reposer un peu.


A la Baisse, j'ai tellement peur que je ne regarde jamais la maison, c'est un carrefour tellement dangereux...


La pluie est revenue, ce n'est pas bon pour notre moral...


Bises


NICOLE


 


 

Christiane 08/05/2012 10:00



Bonjour ma Ninie,


Mais c'est parcequ'elles travaersent souent la rue en sautinnant que nous les avons remarquées et vendredi Michel en a vu une rentrer sous le toit du petit appentis.


Alors nous nous postons à l'arrêt du bus pour être assez loin. Elles traversent en bas de notre route pas la 704. Elles ne sont pas folles :::


Ce gris n'est vraiment pas bon, tu as raison. Heureusement, il faisait beau hier pour faire la route.


Bises


Cricri



Rosy(12) 08/05/2012 08:44


Je pense tout à fait comme toi !


J'ai ma maman qui a 93 ans et qui a la maladie d'Alzheimer et chaque fois que je vais la voir je me dis que j'espère mourir avant d'en arriver là !!!


Courage !


Bien agréable de regarder tes reportages sur les oiseaux !


Bise

Christiane 08/05/2012 10:14



Mon oncle n'a pas la maladie d'Alzheimer , mais une forme de sénilité du vieillard qui ne vaut guère mieux.


Ma grand-mère avait Alzheimer


En plus il est rongé par le cancer et très dégradé physiquement. On ne le soigne plus, on le maintient en vie c'est tout.


Bises Rosy et bonne journée



terlicoton 08/05/2012 08:06


Oups je suis allée trop vite pour envoyer le message c'est bien 2004 et pas 2044


Gros bisous 


béa

Christiane 08/05/2012 10:09



Ne t'inquiète pas, j'avais compris !


Bisous


Cricri



terlicoton 08/05/2012 08:05


Bonjour ma Cricri,


 


Nous en avions parlé assez souvent vu qu'il était malade depuis 1994 meis il avait eu un répit de 10 ans en 2044 la maladie à repris de plus belle sans plus jamais le laisser tranquille,.


Du coup, je lui avait demandé ce qu'il voulait et ce qu'il désirait, par chance ce n'était pas un sujet tabou entre nous, bien que nous ne le souhaitions pas.


Et tu as bien raison de faire un papier de ta main, chez nous on peut aussi le faire valider par la commune ou chez le notaire.


Nous ne l'avions pas fait valider car Jean savais que je respecterais sa demande.


Comme pour les fénérailles il voulait être incinéré et ses cendres placées au pieds d'un arbre ou d'un buisson selon la possibilité.


La seule chose que je n'ai pas voulu accepter mais il le savait c'est que ses cendres soient dispersées dans notre jardin.


Parce que si je vends la maison plus tard, je n'aurais plus eu d'endroit où me recueillir et c'est mieux pour les enfants aussi.


Là je pourrai aller au cimetière.


Gros bisous 


Béa

Christiane 08/05/2012 10:08



Bonjour Béa,


Nous aussi, ce sera une incinération. Ils feront ce qu'ils voudront de mes cendres... Nous avons une concession au cimetière.


 Pour le don d'organes nous avions un papier dans nos portefeuilles depuis 1973. Nos organes sont un peu vieux maintenant pour des transplantations, mais certains peuvent parfois servir
pour la recherche.


Bonne journée Béa, j'espère que tu as un temps plus agréables que nous !


Gros bisous.


Cricri



mamyours 08/05/2012 00:38


je me permets encore un petit mot , je comprends ta colere , c'est sur que ta tante est totalement impuissante ;pauvre femme qui vit " une double peine " !!jete trouve tres courageuse de partager
ces moments avec nous , mais c'est bien!


je pense tres fort a toi , a vous !


mamyours

Christiane 08/05/2012 00:57



Ce n'est pas du courage, mais la colère qui m'a poussée à parler.


Comme tout le monde, je traverse de bons et de mauvais moments et je préfère partager les bons.


Mais là j'ai agi par impulsion....


Merci pour tes interventions Myriam. C'est très sympathique.


Bises et bonne nuit.



marief 07/05/2012 22:05


je trouve comme toi inhumein  cet acharnement ....nous pensons bien à vous...bisesssss

Christiane 07/05/2012 22:18



Merci ma chère Marie-France. Nous sommes allés le voir cet après-midi avec ma tante. C'est difficile...


Bisous à vous deux



nicole faure 07/05/2012 21:35


Mapoulette,je ne peux rien faire...


Mais tu le sais je pense à toi et comprends ce que vous vivez...


(où as-tu pris ces photos ?)


Bises


NINIE

Christiane 07/05/2012 21:47



Non tu ne peux rien faire, nous non plus hélas.


Nous l'avons vu cet après-midi, encore plus affaibli, couvert de bleus et de plaies. C'est si douloureux...


Tu te souviens quel homme bien c'était ? Quel naufrage....


Les photos ? mais c'est à la baisse ! Vous ne les avez jamais vues ces bergeronnettes ? Nous les voyons pratiquement tous les jours.


Bises


Cricri



Jackie 07/05/2012 21:14


De très belles images de vie. Merci


 

Christiane 07/05/2012 21:48



Images d'espoir....



frère Jacques 07/05/2012 20:57


Avec toute l'équipe de www.prier.net, je viens vous offir notre prière en ces heures difficiles à vivre, pour vous et la famille.  Puisse Dieu abrégé les
souffrances de chacun, n'est-ce pas Lui qui tient nos vies entre ses mains.  La famille peut aussi demander au corps médical qu'il n'y ait pas d'acharnement thérapeutique inutile. Recevez,
la paix et la patience.


Frère Jacques

Christiane 07/05/2012 22:13



Merci beaucoup. Nous ne sommes pas croyants, mais nous aimerions que le droit de mourir dans la dignité soit reconnu. Il est difficile pour une épouse de faire une telle requête. Je n'ai pas
pensé pour mon oncle à un acte de la part des médecins. Ce que je ne comprends pas, c'est qu'ils ne l'aient pas laissé partir ce jour où il s'éteignait. Je pense qu'ils auraient dû prendre leurs
responsabilités à ce moment-là. Il me semble que c'est de leur devoir. 


Nous lavons vu mon oncle aujourd'hui couvert de bleus,  cadavérique. Il est dans son monde que personne n'arrive à pénétrer. Il est impossible de trouver des mots pour décrire ce que
nous avons vu et ressenti.


La patience n'est plus de mise. Je ressens de la colère. Et elle est encore plus vive ce soir.


Je ne sais pas comment vous êtes arrivé sur mon blog, mais je vous remercie de vous y être arrêté.


C'est la première fois que je livre quelque chose d'aussi intime ici, mais c'est aussi un problème de société bien souvent tabou. J'ai peur de la mort. Pas de la mienne, mais de celle de ceux
que j'aime et surtout des souffrances psychiques et physiques qui bien souvent la précède.


Christiane.



Katy 07/05/2012 20:50


Je suis complètement d'accord avec toi Cricri, je me révolte souvent aussi sur cette société qui nous donne l'impression que l'on a plus le droit de mourir dignement. Je vous souhaite à tous
beaucoup de courage pour vivre cette situation pénible où le rapprochement de la famille parait indécent. Tu as raison de profiter de chaque instant de beauté qu'offre la nature qui t'entoure et
merci de les partager ici. Gros bisous

Christiane 07/05/2012 22:24



Je te remercie Katy pour ton petit mot.  Du courage il en faut quand on a vu ce que nous avons vu cet après-midi !!! Je plains beaucoup ma tante de vivre ça après 66 ans de mariage
heureux.


Les hommes devraient apprendre à respecter la nature quand elle dit stop au lieu de jouer les apprentis sorciers !


Gros bisous



Papillon-Zabelle 07/05/2012 20:50


ce que je te comprend !!! c'est inhumain cet acharnement sur une personne qui souffre, et en age de partir. qq soit l'age, ces moment sont très douloureux et je pense fort à toi . je t'envoi
plein de bisous de réconforts.


bravo pour ces belles photos.


gros bisousssssssssssssssss

Christiane 07/05/2012 22:27



Je te remercie Isa et je t'embrasse très fort.


Je pense souvent à toi quand je vois des vaches mais je suis bien négligente....


A bientôt.


Gros bisous



AUDOLY-NOURIAN 07/05/2012 17:12


courage christiane ton récit m'a émue et touchée je comprend ta colère mais que pouvons-nous faire sinon te soutenir dans ces moments trop durs à vivre je suis de tout coeur avec toi gros bisous
Marie-Antoinette

Christiane 07/05/2012 22:38



Merci de tout coeur Marie-Antoinette, et gros bisous.


Cricri



Nicole 07/05/2012 16:58


Comme je te comprends Christiane,  les médecins ont pour vocation de soigner, mais à quoi sert l'acharnement thérapeutique, si ce n'est faire souffrir le patient et ses proches.


Bon courage, essaie de continuer à préparer ton expo et nous donner quand tu le peux, des nouvelles des oiseaux.


Bises.

Christiane 07/05/2012 22:45



C'est toute une famille qui souffre, c'est vrai. Nous avons vu mon oncle encore plus dégradé cet après-midi et dans un délire incessant. Je me demande si nos visites ne le déstabilisent pas
encore plus. Comment savoir ? Notre affection pour lui ne peut pas grand-chose dans le monde où il se trouve.


Bien sûr, je continue mes activités et cet après-midi encore, dans le parc de l'hôpital j'ai vu de bien jolies choses. Nous en avons besoin.


Gros bisous



Mamychachat 07/05/2012 16:50


Et mon ordi qui décide de tomber en panne ! depuis vendredi, j'ai bien pensé à toi, à ton anniversaire et je me permets de te souhaiter tout de même la meilleure année possible même si elle
commence tristement.


Tes petits oiseaux savent te soutenir et te consoler par leur présence près de toi et leur chant.


Bon courage ma Cricri et gros gros bisous 

Christiane 07/05/2012 22:54



Ma pauvre Annick, ton ordi est réparé ou tu communiques à partir d'un autre ?


Merci pour tes souhaits. Ainsi va la vie : des joies et des peines. Mais à nos âges, les peines se multiplient je trouve. Alors je saute sur tous les petits bonheurs qui se présentent et je
sais où les trouver quand je sors de cet hôpital ! Il suffit de choisir la bonne route !!!


Pour Paillette, c'étaient des crises d'épilepsie. Le traitement commence à agir. Elle n'a pas refait de grosses crises depuis samedi et elle retrouve l'appétit. Tu parles : les comprimés
enveloppés dans une rondelle de saucisson ou dans un morceau de salers... Elle ne se fait pas prier !!!


Gros bisous et bonne nuit.



Michèle 07/05/2012 16:43


Bonjour Christiane ,


Je suis d'accord avec toi pour dire qu'il y a de l'acharnement thérapeutique surtout en fin de vie où il n'y a plus rien à faire sinon que de faire souffrir le malade ... Je te souhaite
un bon anniversaire en retard et bon courage .



Christiane 07/05/2012 23:02



Coucou Michèle,


Il faut bien admettre que la vie a une fin et qu'il est très douloureux de voir souffrir inutilement les personnes que l'on aime. Le chagrin de ma tante me fait autant de peine que de
voir partir mon oncle. Il ne souffrira plus et je garderai de lui de merveilleux souvenirs. Mais quelle vie aura-t-elle après 66 années de mariage ? Elle fait preuve d'un grand courage, mais
après ?


Merci pour tes souhaits et gros bisous.


Bonne nuit.



Violette 07/05/2012 12:53


Je penses bien à vous... oui l'acharnement des huamins pour faire vivre els autres même quand il n'y a plus d'espoir, cela conduit toujours à la souffrance des proches et du patient j'en suis
persuadée... j'ai vu ma petite mamie s'éteindre avec souffrance d'un cancer généralisé alors qu'on aurait pu lui éviter... c'est dramatique.


Gros bisous et merci pour cette nouvelle génération d'oiseaux.


Nath

Christiane 07/05/2012 23:14



Merci Nath.


Non, il n'y a plus d'espoir depuis longtemps mais ces trois derniers mois ne sont qu'un affreux et douloureux naufrage. Il y a huit jours, il s'éteignait, il s'endormait. Aujourd'hui il est
dans un monde inaccessible pour nous et si faible... Des bleus  et des contusions partout. C'est lamentable....


Mais on continue !!!


Tu as vu comme ils sont beaux ces oisillons  : ils sont sous le rebord d'un toit à la hauteur des yeux de Michel.


Les chats ne peuvent pas y accéder. Ces bergeronnettes des ruisseaux sont superbes. Un vrai "petit bonheur" !


Bisous à vous deux.


Cricri



geo 07/05/2012 12:13


bonjour..


bravo pour ces photos d'oisillons...


bonne journée


amicalement

Christiane 07/05/2012 23:17



Merci Geo.


C'est mon mari qui l'a prise, ils étaient à la hauteur de ses yeux, pas des miens. Un vrai bonheur d'observer les deux parents qui nourissent cette nichée braillarde.


Bises à toi et à Mame Geo



khanel3 07/05/2012 12:04


je suis de tout coeur avec toi ! je ne supporte pas cet acharnement médical ! c'est une honte ! bon courage ! bisous ! et bon anniversaire en retard !

Christiane 07/05/2012 23:19



Je te remercie Khanel. Il faut croire que les hommes aiment parfois à se prendre pour des dieux !



mamyours 07/05/2012 11:40


je reviens vers toi , pour dire mon indignation des commentaires qui disent que peut on faire !! si on peut ,  c'est , difficile , je me suis battue avec ma soeur et mon papa pour que
ma maman parte dignement , a la maison et un jeune medecin a accepte de la faire partir doucement dans son sommeil c'etait il y a 15 ans !!!!!!!!!!


une amie a perdu son mari jeune ( 60 ans ) il y a deux ans , elle et ses fils ont fais un scandale a l'hopital de beauvais et ils ont obtenu satisfaction !!!!c'est tres difficile mais il faut
arreter de nous laisser manipuler !!! je suis en colere ! je retourne voir tes oiseaux


mamyours

Christiane 07/05/2012 23:38



Je comprends ce que veulent dire les gens. Ils parlent de ce qu'eux ne peuvent pas faire et il est vrai que l'on se sent impuissants, hélas.


Quant à nous, nous ne pouvons nous substituer à notre tante pour intervenir. Nous ne serons pas écoutés, nous ne sommes pas leurs enfants. Ma tante n'osera jamais leur dire ce qu'elle en
pense, elle se sent coupable de penser qu'il vaudrait mieux qu'il parte le plus vite possible et elle en souffre terriblement.


On n'efface pas si facilement 66 ans de mariage....


Lundi dernier, les médecins auraient dû le laisser s'éteindre.


Je pense que de notre vivant il faut que nous laissions une sorte de testament précisant notre refus de l'acharnement thérapeutique et le confier à plusieurs de nos proches et surtout en
parler avant d'être confrontés au problème.


En sortant de l'hôpital, cet après-midi, nous sommes allés au bord de l'étang voir un cygne et des canards. Je ferai une petite vidéo.


Pour le moment je suis fatiguée, mais je souhaite répondre à tous les commentaires sur cet article.


Je t'embrasse amicalement Myriam.


Cricri



mamyours 07/05/2012 11:28


oh ! ma christiane je suis outree par ce que tu racontes , je sais que c'est bien souvent comme ca que cela ce passe , bien que l'on nous dis ( emission pour la sante sur la 5 ) que les choses
changent


 , a la vitesse d'une tortue !!! et que ce sont encore les parisiens qui profitent de ces changements , ou certaines grande ville !!!!!


91 ans !!!!et on nous rabache que la duree de vie augmente ! mais a quel prix !!!les aides a domicile vont dans bien des endroits etre supprimees , cela revient trop cher !!!!!et nous revoila
repartit pour 5 ans de socialisme ( je te rassure je suis a politique )mais je me fais beaucoup de soucis !!!!


avec du retard je te souhaite un bon anniversaire et surtout continue a nous regaler avec tes petits oiseaux , merci


je t'embrasse


mamyours ( myriam)

Christiane 07/05/2012 23:44



Merci pour tes souhaits Myriam.


j'espère vraiment que les années à venir verront enfin les conditions de vie des personnes âgées s'améliorer. Si nous avons la chance de vieillir, nous serons un jour concernés nous
aussi.


Bises, à bientôt.



Littorine 07/05/2012 11:26


Je comprends fort bien ton désarroi, et je te rejoins dans ta colère...Maintenir la vie, à tout prix, est un grand n'importe quoi. Nous sommes et nous serons tous confronté à ce genre de
situation dans les années à venir ! Bon courage à toi, à vous.

Christiane 07/05/2012 23:49



Merci Marie-France. Je suis contente de voir que ma colère est partagée et j'espère que nous allons voir un jour une évolution dans les pratiques médicales, surtout en milieu
hospitalier.


Du courage il en faut, surtout pour le conjoint !



la châtaigne15 07/05/2012 11:25


C'est une fin de vie pas facile en effet, je suis de tout coeur avec toi, et ta famille. A travers ce nid tu nous montres aussi des nouvelles vies qui éclosent, bisous

Christiane 07/05/2012 23:50



Je te remercie !


Oui j'ai trouvé que c'est oisillons étaietn un beau symbole d'espoir.


Bises.



ptitejojo 07/05/2012 11:20


Bisous, courage ! 

Christiane 07/05/2012 23:53



Merci.


Bisous.



siratus 07/05/2012 10:56


Bon courage, Cricri.


Comme toi, je suis choquée par ce qui arrive à votre ami, à vos amis.


Comme toi, je saisis chaque petit bonheur qui passe. J'aimerais venir partager tes petits bonheurs plus souvent mais ma connexion est plus que mauvaise  ;)


Tes oiseaux m'enchantent. Pour toi, pour ton anniversaire, dès que possible, je publierai une photo qui devrait te plaire. J'ai pensé très fort à toi (à vous deux) en croquant l'animal en plein
vol.


Gros bisous depuis mon île.

Christiane 08/05/2012 00:08



Merci Sylvie. Ce ne sont pas des amis, mais mon oncle ( frère de mon père) et parrain. Depuis que je suis née, il m'a gâtée et c'est un homme que j'ai toujours aimé et admiré. Nous nous
voyions souvent.


Je trouve terrible de voir comme sa fin de vie se déroule. Ils n'ont pas eu d'enfants et nous sommes les neveux les plus proches.


Cet après-midi, dans le parc de l'hôpital , un cygne a pris pour nous de très belles poses.


Aurais-tu rencontré une belle rascasse volante ?


Nous t'envoyons tous les deux de gros bisous, là-bas, dans ton île enchantée.



sylvie 07/05/2012 10:53


tu as beaucoup de courage d'arriver à te confier ma belle, je pense à toi. bizzzzzzz

Christiane 08/05/2012 00:15



Merci Sylvie.


J'ai longtemps hésité avant d'écrire cet article, mais cette chute de dimanche soir a décuplé ma colère et je me suis soulagée en écrivant.


Ai-je eu tort ou raison ?  Qu'importe, c'est fait.


Bises et bonne journée


 



Framboise44 07/05/2012 09:42


je me souviens que mes grandparents maternelles vivaient chez nous à leur vieillesse, mes grandparents paternels avaient eu encore leur mère chez eux ...


Il fut un temps où les parents vieillissants étaient aidés par leurs enfants , mais aujourd'hui c'est plus guère envisageable hélas ... alors dans le monde rural  c'est bien plus dure

Christiane 08/05/2012 00:20



J'ai aussi vu , dans la campagne limousine, cette cohabitation des générations et ce n'était pas toujours très joli ce qui se passait quand les vieux ne pouvaient plus travailler. Ce n'était
certes pas partout pareil, mais c'était assez fréquent. Et les vieux vivaient en moyenne moins longtemps.


Encore faut-il avoir des enfants, ce qui n'est pas le cas de mon oncle et ma tante....



Cathy 07/05/2012 08:43


Que te dire ma Cricri.....Ne pourrait-on pas laisser partir les malades dans la dignité ? Cet acharnement est complètement ridicule, c'est vraiment laisser souffrir pour rien, et le malade
lui-même, et les proches aussi.


Courage à vous tous, j'avoue être désemparée et ne savoir que te dire pour te réconforter.


Ton APN est déjà très performant, la photo des oisillons est très nette et très précise !!


Gros bisous à tous les deux, et aussi bon anniveraisaire ma Cricri, j'ai un peu zappé cette date  avec notre WE
familial du 1er mai et le jardin qui me tend les bras à présent.


Cathy

Christiane 08/05/2012 00:34



C'est d'autant plus incompréhensible que les personnes âgées dépendantes sont de plus en plus nombreuses et que les aides pour les prendre en charge sont de plus en plus faibles.


Depuis deux ans ma tante faisait le maximum pour gérer la maladie de mon oncle mais là, ce n'est plus possible. Il est hospitalisé depuis le 7 février sans espoir de retour. Il ne sait même
pas où il est !!!


Il a subi tant de traitements....


Pour mon anniversaire, ce n'est vraiment pas grave, ne t'inquiète pas pour ça.


Gros bisous à vous deux mes lapins savoyards. Bon courage à toi pour le jardin !


Cricri



canelle56 07/05/2012 08:36


Bonjour Christiane , je n'avais recu ta lettre hier


Moi aussi je suis revoltée par l'archarnement therapeutique pour l'avoir vecue dernierement !!


Ces oisillons restent le signe d'espoir face à la vie ..


Bon courage à toi


Bises à toi

Christiane 08/05/2012 00:38



Coucou Claudine, je vois que de nombreuses familles sont ou ont été confrontées à ce problème....


Ces oisillons me sont apparus comme un symbole d'espoir, de renouveau.


Je t'embrasse.



cathycat 07/05/2012 08:05


Comme je comprends ta révolte ! Ne serait-il pas possible qu'il rentre chez lui en hospitalisation à domicile et qu'il ait les soins appropriés chez lui avec son épouse près de lui. La médecine
sait parfois adopter une attitude inhumaine et tu as raison de le dénoncer et j'espère que tu ne t'en prives pas auprès des intéressés... Je te souhaite bon courage pour ces moment difficiles et
je suis heureuse que tu aies tous ces à-côté (ta passion des oiseaux, tes travaux de fils et d'aiguilles...) qui te permettent malgré tout de t'échapper un peu dans ta bulle. Gros bisous
affectueux.

Christiane 08/05/2012 00:53



Hélas, pas de possibilité d'hospitalisation à domicile où il habite. Mais il y a des hôpitaux plus proches et depuis trois mois des places ont bien dû se libérer. Ma tante a rempli de
nombreux dossiers et dieu sait si en France on sait les compliquer à souhait ! En vain... Je n'ai pas voix au chapitre je ne suis "que" la nièce.... Et il ne faudrait pas qu'il en pâtisse. En
revenant de l'hôpital cet après-midi, nous avons pris la plus jolie route et vu des daims, des cygnes des canards, des châteaux, des fleurs sauvages. Tous les bonheurs de la campagne !


Très gros bisous et merci Cathycat de ta gentillesse.



terlicoton 07/05/2012 07:29


Bonjour ma Cricr,


 


Comme je comprends ta colère, j'ai connu ça avec Jean et je t"avoue que si je n'avais pas fait en sorte qu'il puisse revenir comme il le souhaitait il serait encore en vie actuellement,  les
siens savent que c'est la fin qu'on le laisse partir tranquillement, pour ma part j'ai eu la chance qu'il m'avait fait promettre de faire en sorte qu'on respecte sa décision.


 


Mais malgré tout il est très dur de se faire entendre.


 


Je suis heureusement entrée en contact avec un médecin qui était humain et qui l'a noté dans son carnet mais malgré tout certains prétendaient s'acharner, et comme Jean me l'avait dit je
rentrerai, je caresseai mon petit chien et je mourrai et tel fut fait à son retour .


 


C'est difficile mais parfois il faut lutter contre vents et marées.


 


Gros bisous et courage ma Cricri


Béa

Christiane 08/05/2012 01:10



Coucou Béa,


J'ai suivi ce que tu as vécu et trouvé bien pour Jean ce que tu as pu faire.


Ma tante a 87 ans et elle a assuré avec beaucoup de courage depuis deux ans où son mari, en plus de ses cancers, perdait la tête et devenait vraiment très difficile à gérer. il est maintenant
incapable de formuler ce genre de demande. Il est totalement incohérent.


Bien souvent hélas, on ne parle pas assez tôt de ce problème de la fin de vie. Nous savons pourtant bien que nous y serons confrontés un jour ou l'autre.


Pour ma part, je vais le mettre par écrit et en donner un exemplaire à mon mari et à mes trois enfants.


Merci ma chère Béa et gros bisous.


Cricri



FéeLaure ♥ 07/05/2012 07:11


Que te dire, que c'est une honte et que je suis d'accord avec toi à 200 % mais que faire,nous sommes impuissants


Je te souhaite beaucoup de soulagement ainsi que pour ceux qui t'entourent et bien sûr cette personne et sa femme


Ta photo est magnifique et pleine d'espoir



Christiane 08/05/2012 01:13



Hélas oui, nous sommes impuissants, d'autant plus que nous ne sommes que ses neveux.


Nous sommes allés le voir cet après-midi avec ma tante. Nous sommes rentrés bouleversés.


Gros bisous Laure.



marine D:0019: 07/05/2012 07:04


Cette année je n'irai pas déranger le nid du rouge-queue, l'an denier je les ai effrayés en tentant de faire une photo, car le nid est coincé en haut d'une poutre de la grange, alors tant
pis...
Sympa ces petits affamés !


Oui, je sais c'est de l'acharnement inutile et barbare !


Bisous Cricri 

Christiane 08/05/2012 01:18



Je n'ai jamais rencontré de rouge-queue !


La photo était très facile à faire ici pour mon mari qui est bien plus grand que moi.


C'est incroyable le nombre de rotations que peuvent faire ces bergeronnettes des ruisseaux pour nourrir la nichée. Même pas peur des voitures !


Gros bisous Marine



Claire-Cerise 07/05/2012 07:02


Bonjour Christiane, je suis désolée de ce que tu nous confies... c'est difficile de juger mais déjà.. s'il n'y avait pas autant de distance entre ton parent et son épouse, la situation serait
sans doute moins douloureuse !! Courage.. c'est toujours une épreuve de voir un proche souffrir et de s'en aller... et c'est encore plus pénible dans ces conditions, car tu te sens forcément bien
impuissante. Je t'embrasse Christiane.

Christiane 08/05/2012 01:26



Bien sûr, cette distance rend la situation douloureuse pour ma tante. Mon oncle, lui, ne s'en rend pas compte. Il a perdu la notion de durée et bien d'autres encore en plus de ses cancers qui
le rongent.


Nous l'avons trouvé encore plus affaibli et perturbé ce lundi après la chute de dimanche soir, sans compter la blessure et les contusions.


Cette impuissance est douloureuse.


Bises Claire et bonne journée.


 



Agnès 07/05/2012 02:35


Je comprends ton coup de colère. Il y a une profonde injustice dans notre société envers les personnes âgées. Alors que c'est grâce à elles que nous sommes qui nous sommes. Je te fais un
bisou tendresse de tout mon coeur. Amitiés sincères.

Christiane 08/05/2012 01:30



Oui et quel que soit leur âge, notre amour est le même et leur perte bien douloureuse. Il nous faut bien l'accepter, mais au moins qu'ils puissent partir dans la dignité.


Merci pour tes gentilles paroles qui me touchent vraiment.


Bises et bonne nuit.



myrtille 07/05/2012 01:41


Je te souhaite beaucoup de courages !!!


Pensées très sincères !!


Je ne sais quoi dire d'autre ..on se sent impuissant face à un tel désarroi et une telle détresse ...


Quant au corps médical .....leur serment d'Hipocrate ..leur a appris de tenir la personne vivante malgré tout ..alors ils l'appliquent ...c'est leur conscience ...

Christiane 07/05/2012 01:55



Merci. Tu as raison, on se sent impuissants.


Le serment d'Hippocrate date du IVème siècle avant J.C. Il a été révisé en 1996 et il y est stipulé : "Je ne prolongerai pas abusivement les agonies". (copié-collé).


Bonne semaine.



Présentation

  • : Mes petits bonheurs au fil des jours
  • Mes petits bonheurs au fil des jours
  • : Essentiellement mes découvertes dans la nature, quelques balades et éventuellement des loisirs créatifs.
  • Contact

Profil

  • Christiane ( Cricri)
  • Passionnée de broderie, de bricolage,de photos, j'aime partager mes découvertes.
Maman de 3 enfants adultes et grand-mère de 6 petits-enfants, je suis retraitée. 
Je vis depuis septembre 1975 à 12km au sud-ouest de Limoges (Haute-Vienne)
  • Passionnée de broderie, de bricolage,de photos, j'aime partager mes découvertes. Maman de 3 enfants adultes et grand-mère de 6 petits-enfants, je suis retraitée. Je vis depuis septembre 1975 à 12km au sud-ouest de Limoges (Haute-Vienne)

Les tourterelles du bouleau

P1070926-001

   

Rechercher

Capture

You Tube

 

Presentation1.jpgClic !

IMPORTANT

 

Coeur pour Rose-001

 

    Capture-copie-3

 

  Réaliser le rêve d'un enfant malade  

 

Les ami(e)s de Jacques

rose-20les-20ami-e-s-20de-20jacques.jpg

Enquête