Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 16:24

 

 

Bonheur

 

 

 

aa Image1

 

Toujours le 12 août à Montrol-Sénard,

 

le lavoirP1350383.JPG

 

 

P1350385

 

P1350384-copie-1.JPG

 

P1350434.JPG

Une animation avait lieu l'après-midi.

 

Celles qui avaient autrefois pratiqué montraient,

d'autres essayaient.

J'ai encore bien présent le souvenir de ces lessives

et pas du tout envie de me prêter au jeu.

Mon dos s'accommode mieux de la dentelle !

 

 

J'ai gardé le son original, aucune musique ne me convenait !
 

Pour celles et ceux qui désirent en savoir plus

sur l'histoire de ces lavoirs,

j'ai trouvé ce lien intéressant.

img943

 

P1280681

 

Souvenirs...

 

Dans le petit village de Dordogne où j'ai pratiqué ce sport,

le lavoir était privé et familial très rudimentaire.

Y descendre avec la brouette était facile,

nous le faisions en riant et chantant.

 

C'était dans un pré appartenant à ma grand-tante.

Le ruisseau avait été élargi et le lavoir,

non couvert mais ombragé, disposait de 4 planches.

 

Nous nous agenouillions sur des fougères

ramassées pendant la descente,

Et vas-y que je te savonne, que je te frotte,

et que je te tape avec lou péteu  (le battoir en patois).

Je n'ai jamais bien compris à quoi cela servait,

mais je tapais comme tout le monde.

 

Bien rincé le linge sentait bon.

L'eau courait si claire...

 

Parfois, nous levions le nez un moment pour admirer

les "demoiselles" bleues qui volaient autour de nous.

Le ruisseau serpentait, bordé d'aulnes.

Cet endroit était superbe.

Nous y péchions parfois la gardèche (petite friture).

Et je n'en ai même pas une photo.

Il a maintenant disparu, planté d'horribles résineux.

 

Pour remonter, c'était une toute autre histoire.

Le pré était très pentu et le chemin grimpait raide.

Il fallait la pousser la brouette chargée de linge !!!

 

Les dernières années, j'avais un gentil mari

qui venait la chercher pour la remonter.


 

52590838

Je ne peux pas évoquer ce lavoir sans vous raconter

le plus grand plaisir qu'il nous réservait.


Avec quelques jeunes de mon âge, (une sacrée bande !)

nous y allions les jours où nous savions que personne

n'y descendrait pour une lessive et nous faisions un barrage

juste en amont du lavoir.

Une fois qu'il était vide, des dizaines d'écrevisses

sortaient des trous

et nous en remplissions nos seaux.

C'était juste avant la fameuse peste de l'écrevisse

qui dévasta totalement nos petits ruisseaux.

 

Un jour, nous avons oublié de détruire le barrage

après notre pêche miraculeuse.

Quand ma grand-tante ( une personne pas commode du tout)

est descendue faire sa lessive,

le lendemain je crois,

elle a trouvé le pré inondé en amont

et le lavoir vide.

 

Inutile de vous dire que ce fut notre fête !!!

 

Te souviens-tu Jacotte ?

 

Je ne regrette pas le temps des lessives au lavoir,

mais je regrette ce petit coin si beau.


C'est là que, dans ma tête, gisait "Le dormeur du Val"

d'Arthur Rimbaud

 

"C'est un trou de verdure où chante une rivière

Accrochant follement aux herbes des haillons

D'argent ; où le soleil de la montagne fière luit.

C'est un petit val qui mousse de rayons"

 

 

52590838

 

Ce lavoir n'avait rien de commun avec celui de Montrol-Sénard,

mais ce dernier a le mérite d'exister encore

et certainement plus coquet qu'autrefois....

 

P1350386.JPG

 

Un petit clin d'oeil à Claire-cerise avec qui je parlais il y a quelques jours de ce lavoir et de celui de ma jeunesse....

img943Elle nous présente un système ingénieux

que je ne connaissais pas du tout !

 

5ez2y1a3

 

J'espère ne pas vous avoir ennuyés !

De toute façon, personne n'est obligé de tout lire

alors je me suis fait plaisir avec mes souvenirs.

Nostalgie quand tu nous tiens...

 

Je vous souhaite une bonne fin de journée

et je vais broder avec ma petite Marie.

 


a bientot

bonne-visite-sur-mon-blog-7

 

 

Capture-copie-5

Partager cet article

Repost 0
Published by Christiane - dans Limousin
commenter cet article

commentaires

Roguidine 27/02/2013 21:46

Bonsoir,
belles photos sur Montrol Sénard, je ne savais pas qu'il y avait une fête reproduisant la vie d'antan, j'y suis allée le jour de la fête des mères, l'an dernier, manger au restaurant de Mortemart
pour finir à Montrol Sénard, les maisons étaient ouvertes , mais sans grand monde.
Bonne soirée Cricri
Roguidine

Christiane 28/02/2013 23:31



Bonsoir, nous y serons au mois d'août !


Nous mangeons à "La belle équipe" à Montrol Sénard, mais il faut réserver c'est pris d'assaut !


Ils ne cuisinent que des produits frais, le plus souvent bio et c'est extra.


C'est une très belle fête je trouve, très intéressante.


Bonne soirée.


Cricri



Jean-Marc 09/09/2012 16:28

Joli lavoir

maNinou85 27/08/2012 19:09

Nous ennuyer, toi ? jamais ! chaque fois je me régale, et j'en veux encore ! moi je n'ai connu que le grand bac à linge en ciment dans la cave de la maison où j'habitais étant petite. On y faisait
tremper les draps un bon moment et quand on les ressortait on avait parfois la surprise de pêcher un rat mort... beurk !!!! vive la machine à laver comme le dit si bien Claire-Cerise ! bisous !

Christiane 29/08/2012 00:03



Merci pour ces gentilles paroles.


Et moi aussi je dis vive la machine à laver !!!


Bisous



Nicoel Decan 19/08/2012 15:18

Coucou Cricri,

Nos grand mères allaient laver le linge du mois dans ces lavoirs, ensemble elles s'encourageaient et s'enquéraient des nouvelles du village. C'est bien de se souvenir de ce temps là qui avait aussi
beaucoup de charme.
Il y a 45 ans, la cousine de mon époux ici dans le lot lavait encore à la rivière, elle aussi était armé de ce battoir, ensuite elle faisait sécher dans le pré, le linge était blanc immaculé.
Le lavoir que tu nous présentes est superbement orné de fleurs et a dû être bien restauré.
Douces amitiés et gros bisous
Nicole

Poème trouvé sur le net pour toi :

Les lavandières au lavoir
Ont cett' façon particulière
D' poser les mains, courber le dos
De se pencher au bord de l'eau

Et sonn' aux mains des lavandières
Le bruit des battoirs au lavoir

Ell' tordent, lissent et essorent
Le linge dans' dans leurs mouv'ments
S'enroule, se froisse et se détord
Retrouve l'eau en se rinçant

Jailit aux mains des lavandières
L'eau bousculée dnas le lavoir

Les doigts rougis oublient le froid
Tandis que s'élèvent les voix
Pour s' donner du coeur à l'ouvrage
Garder le rythme dans le partage

Et chant' les voix des lavandières
De la vie ell' sont messagères
Tandis qu' les nouvell' du village
Autour du lavoir se propagent

Au bord de quelque vieux lavoir
J'aim' me pencher au clair de l'eau
Et vous pouvez ne pas me croire
Mais j'y entends parfois l'écho
Des voix riantes des lavandières

Christiane 20/08/2012 21:44



Coucou Nicole,


J'imagine ce que cela devait être !


Le petit lavoir de mon enfance ne fonctionnait pas du tout de cette façon. C'était un petit lavoir privé et la belle-soeur de ma grand-mère ne voulait pas que l'on y aille en même temps
qu'elle...


Il y a 45 ans, moi aussi je faisais bouillr les couches et j'allais les rincer au lavoir, tout comme le reste du linge d'ailleurs... Nous ne faisions pas sécher dans le pré car les vaches y
étaient, nous l'étendions dans le jardin de ma grand-mère.


Beaucoup de lavoirs, de puits, de marchés etc... sont restaurés. Souci de conservation du patrimoine, mais aussi attraction pour les touristes !!!


Merci pour le poème c'est si gentil....


Gros bisous et bonne nuit.


Cricri



channig 19/08/2012 09:18

Ah non .....mon com vient de disparaître ; il est parti aux oubliettes après une mauvaise manip !!
Rebonjour Cricri, j'étais venue regarder à nouveau et en grand tes vidéos (en grand à cause de mes yeux très fatigués !!) et, je trouve, que la musique (le papotage devrais-je dire ...) des
lavandière leur va très bien : après tout ça fait plus authentique !! Quant aux moineaux ils sont adorables et j'ai vu aussi que des tourterelles appréciaient de trouver un point d'eau... Je disais
aussi que nous en avons qui viennent sur la piscine lorsqu'elle est bâchée. Ils doivent apprécier la fraîcheur de l'eau en dessous. ils ont fait leur nid dans l'acacia que nous avons au milieu de
la cour et le WE dernier, le samedi soir alors qu'il ya avait beaucoup de vent, leur nid est tombé ainsi que les 2 petits qui étaient à l'intérieur. Nous avons essayé de les sauver. Ma petite fille
espérait tant qu'on réussisse à faire quelque chose pour eux.... On les as remis dans l'arbre et on les as bien couverts. Le lendemain matin ils avaient trépassés .... On les as enlevés du nid et
on n'a pas eu le courage de lui dire la vérité. Elle a pensé que les parents étaient venus les chercher dans la nuit. Et comme ceux-ci venaient souvent dans l'arbre dans la journée elle s'est dit
qu'ils nous remerciaient pour les avoir sauvés ; cruel dilemme !! Je ne suis pas très pédagogue et je me voyais mal le lui expliquer !! je sais qu'il vaut mieux dire la vérité mais elle aurait été
tellement malheureuse. Elle l'était déjà assez de nous quitter ce WE là après les vacances !!
je n'étais pas venue pour te raconter mon histoire du tout mais lorsque j'ai vu les tourterelles dans ta vidéo ....j'ai repensé à cette histoire toute récente.
Je te souhaite une très bonne journée et te fais la bise cricri. A bientôt et passe un bon dimanche.

Christiane 20/08/2012 19:36



Ah les coms qui disparaissent.... et toujours les plus longs ! ça me fait souvent rêler !!!


Tu as bien fait de ne pas attrister ta petite-fille avec cette histoire de moineaux, elle sera bien assez tôt confrontées à la triste réalité des choses. Je sais bien qu'il faut dire la
vérité aux enfants mais celle-ci ne lui aurait rien apporté...


Nous avons été plusieurs fois confrontés à ce problème de la mort avec nos enfants et petits-enfants et pour nous qui ne sommes pas croyants, ce n'est pas facile. Mais il faut bien faire face
et le discours varie en fonction de la sensibilité de chacun.


Vois-tu, pour moi l'intérêt des commentaires, c'est surtout de pouvoir échanger et j'aime bien que l'on me raconte ce que mes images ou vidéos ont pu susciter.


Je t'embrasse et te souhaite une bonne semaine.


 


 


 


 



Jj 19/08/2012 08:56

je regardais avec attention et me disais, "je n'ai jamais vraiment su à quoi servait le battoir, mais je ne vais pas le dire, on va me prendre pour une idiot", mais finalement je vois la même
réflexion dans le descriptif alors pourquoi s'en priver... c'est vrai que je ne comprends toujours pas. Dans les machines à laver maintenant, même cette action n'est pas "incluse"... ma foi, peut
être une raison, mais laquelle ! Je me souviens avoir pratiqué, moi un garçon, ce lavoir en Normandie, l'eau était froide, mais les étés c'était bien agréable, un peu "casse-gueule" quand même avec
les bords glissants et savonneux, je me rappelle une chute dans l'eau et nous y avons tous fini d'ailleurs, il faisait si chaud, et c'était tellement tentant de faire tomber les autres aussi ! Que
de bons souvenirs ... (je dois quand même reconnaître que nous nous y amusons bien et que laver le linge n'était pas le but premier).
Bonne journée,
Jj

Christiane 20/08/2012 19:17



Et bien vois-tu, je l'avoue sans honte, je ne sais pas à quoi servait le battoir. Je faisais comme ma grand-mère sans me poser de questions. C'était amusant.


Des histoires de chutes plus ou moins volontaires, j'en ai bien aussi.... nous étions une bande de filles et de garçons et ça chahutait pas mal.


J'ai trouvé cela moins drôle une fois adulte, mais ça n'a pas duré trop longtemps.


Bonne soirée.


Cricri



channig 17/08/2012 21:58

Bonsoir Cricri, Je crois que notre ami est heureux de savoir que les fleurs qu'il aimait tant réunit chaque vendredi de plus en plus d'amies .... On ne se connaissait pas hier et tout à l'heure
j'ai regardé avec beaucoup de plaisir ta vidéo des moinillons puis j'ai lu l'histoire du lavoir de ton enfance avec curiosité et je peux te dire que ça m'a plu : beaucoup plu !! j'ai très peu connu
ce genre de "jeu" pour vous et ce "dur labeur" pour nos aînées qu'étaient ces journées de lessive !! Quelquefois, lorsque j'allais en vacances chez mes grands parents j'accompagnais ma grand mère
au lavoir mais je n'ai pas de souvenirs très précis de ces moments ; j'en ai d'autres tout aussi pittoresques certainement. Je suis d'autant plus intéressée par ces souvenirs que j'ai eu une
enfance atypique : solitaire mais néanmoins pleine de souvenirs ....très différents !! Je suis née dans un phare (à terre) donc pas de voisins ; pas d'amis ; pas d'électricité ; pas de route pour y
arriver sinon une ornière et bien sûr la pension dès l'âge de 6 ans et ce jusqu'à mes 19 ans !! mais je n'échangerai pas mon enfance de sauvageonne pour une vie dite "normale" ...
Merci cricri ; j'ai passé un très bon moment en ta compagnie et je vais cliquer sur les coccinelles dès que j'ai un petit moment !! Bonne soirée et bises. Ah j'oubliais .... j'aime beaucoup les
citations aussi !! A bientôt.

Christiane 18/08/2012 19:28



Bonsoir Channig,


Et bien moi je connaissais ton histoire de petite fille vivant dans un phare isolé, je l'avais lue et elle m'avait marquée. Je pense que c'est en cliquant sur les blogs des aminautes
bretonnes que j'étais arrivée chez toi et j'avoue t'avoir enviée.... J'aime tellement la mer. Je n'en ai vu que le bon côté mais tu as dû parfois souffrir de quitter les tiens si jeune.


La lessive au lavoir n'a pas toujours été un jeu pour moi. Dès que j'ai été ado, il a bien fallu s'y mettre et j'y ai lavé pas mal de couches de mes enfants. Je les faisais d'abord
bouillir dans une grande lessiveuse et j'allai terminer l'ouvrage à la rivière. Mais je mettais mon mari à contribution pour remonter la brouette.


Tu as dû comprendre que j'aime passionnément la nature et tout particulièrement les oiseaux qui viennent très nombreux dans notre jardin en hiver.


J'aime aussi beaucoup les citations. J'ai en mémoire (la vraie, pas la virtuelle) une quantité de poèmes et de chansons impressionnante, mais je n'en mets pas souvent, j'ai peur d'avoir l'air
pédante !


Il suffit souvent d'un mot entendu pour déclencher la machine et je me mets à chanter ce qui amuse mes copines à la dentelle !


Beaucoup de colonies de vacances dès l'âge de 6 ans puis une carrière d'institutrice, j'en ai accumulé des choses. Pourvu que mes neurones ne me trahissent pas trop vite. Cela arrive parfois.
Mr Google, qui est très savant, vient alors à mon secours.


Quel dommage que tu n'aies pas rencontré Jacques. C'était quelqu'un de si attachant. Nicole aussi.


A bientôt, la troupe a faim....


Bises


Cricri


 


 



mamyours 17/08/2012 19:32

merci pour ce retour dans le passe !!!
je prefere ma machine a laver !!!
ma maman n'avait pas de lavoir , mais j'ai le souvenir de la grosse lessiveuse , qu elle allait rincer au puit !!!pas d'eau courante dans notre maison !!!
tres bonne soiree
mamyours

Christiane 18/08/2012 18:49



La grosse lessiveuse, je l'ai bien connue moi aussi dans mes premières années de jeune institutrice....


Les logements de fonction dans les campagnes n'étaient vraiment pas confortables et nous avions pourtant l'obligation d'y habiter !!!


Bisous et bon dimanche.



Véronique 17/08/2012 15:14

quelle vie ! on ne se rend plus compte avec les lave linges ... je crois qu'il y avait une belle ambiance mais ce devait être éreintant ... je te souhaite un beau week end, attention à la chaleur !
bisous

Christiane 18/08/2012 14:23



D'après ce que j'ai entendu dire, ça s'accrochait parfois autour de ces lavoirs municipaux.


Ce n'était pas le cas autour du nôtre qui était familial.


Chaleur torride, c'est suffoquant même tout fermé !



maria romero 17/08/2012 14:40

merci pour ce beau reportage ... en effet il devait être assez pénible de laver le linge ainsi, la position n'est pas confortable et il fallait frotter dur je suppose !!! maintenant avec les
machines à laver, nous ne pensons même plus à tout cela !! et pourtant ... bon après midi à toi, bisous et tu ne m'as pas du tout ennuyée avec cet article, au contraire !!!
Maria

Christiane 18/08/2012 14:20



Nous n'avions pas besoin de frotter dur : nous faisions tremper et bouillir le linge dans une grande lessiveuse puis mon grand-père posait un baquet contenant une planche à laver
sur un trépied  et nous frottions ce qui en avait besoin. Au moins étions-nous debout, c'était moins fatigant. Nous descendions ensuite à la rivière pour rincer et éventuellement refrotter
un peu ce qui en avait besoin.


Bises Maria 


Cricri 



Claire-Cerise 17/08/2012 14:01

Superbe article Cricri !! Et merci pour le lien !! Comme quoi... le lavoir n'est pas si loin dans les mémoires ! Et il fait encore parler de lui !! GBizhous et belle journée à toi !

Christiane 18/08/2012 14:10



On parlera des lavoirs tant qu'il y aura des gens pour se souvenir, pour raconter des anecdotes à leur sujet, mais ensuite, ce ne seront plus que des attractions touristiques....


C'est une journée terrible .


Même tout fermé c'est très désagréable : pas d'air...


Bises Claire.



Didier 85 17/08/2012 10:16

Le lavoir je ne l'avais pas vu !
Merci pour la nostalgie...
Bisous Cricri

Christiane 17/08/2012 12:24



Oh !!! Il est au bord de la route qui traverse le village !


Nostalgie des paysages et de quelques petits moments d'enfance, mais pas de l'inconfort et de la corvée de lessive !


Bisous Didier. Bonne journée.



ninie 17/08/2012 09:30

C'est avec un très grand plaisir que j'ai lu ton article tu penses bien que j'ai vécu la même chose,dans les mêmes conditions,le lavoir que l'on appelait pêcherie se trouvait au fond d'un pré pentu
et bien sûr il fallait remonter et en plus l'eau était glacée, je crois que c'est ce qui m'a le plus marquée Puis comme nous avons eu l'eau courante très tôt (grâce à une moto pompe) papa a
construit un bac en ciment sous un abri, ce n'était pas la machine à laver mais du bonheur pour ma mémé...
Bises
NINIE

Christiane 17/08/2012 12:21



Chez mes grands-parents, l'eau est arrivée alors que nous étions mariés. C'est te dire que ma pauvre Mémée a eu le temps d'en faire des lessives au lavoir.


Et même après, vu le manque d'installations (ils n'étaient pas chez eux) le lavoir a été son lot jusqu'à son hospitalisation. Elle avait 77ans !


Bisous.


Cricri



joele 17/08/2012 08:49

P.S. C'est un plaisir de te lire et de lire tes explications, cela fait partie d'un tout alors continue a etre bavarde surtout !! Bizz++

Christiane 17/08/2012 12:16



Merci Joele  !


Bisous



joele 17/08/2012 08:48

Il est joi ce lavoir et c'est agréable de rencontrer ces endroits chargés de souvenirs.
Il y a un lavoir a Mauvezin, mal entretenu helas et que c'est dommage.
Bonne journée ma Cricri mais à l'ombre pour moi canicule prevue ici !! Bisous damitié.

Christiane 17/08/2012 12:01



Il a le charme de l'ancien, mais celui de mon enfance était tellement plus joli. Seulement le ruissi un peu élargi et pas de maçonnerie...


Oui, la canicule est là ici aussi... Nous allons rester enfermés au frais jusqu'à la tombée de la nuit


Bonne journée à toi aussi Joele et gros bisous.



la châtaigne15 17/08/2012 08:36

Quand j'étais petite ma grand'mère allez au lavoir, j'aimais bien mais moi je lavais 3 bricoles c'était plutôt un jeu, la machine à laver le linge est une grande invention quand même, bises

Christiane 17/08/2012 11:57



Petite, je m'y suis bien amusée aussi ainsi que le dit ma soeur Jacotte un peu plus haut.


Mais devenue "grande", j'ai trouvé la chose beaucoup moins amusante.... Heureusement l'endroit était magnifique .


Vive le progrès !!!


Bises



Framboise44 17/08/2012 08:25

et bien c'etait fort émouvant de te lire .. j'ai connu les lavoirs dans les villages où nous habitions mais je n y'ai jamais vu une lavandière !! par contre qu'est ce qu'on pouvait s'y amuser
dedans .. bien que nos parents nous l'interdisaient !

Christiane 17/08/2012 11:54



Celui-ci, hors jours de lessive, était notre lieu de prédilection pour la pêche aux écrevisses du temps où il y en avait encore...



Quichottine 17/08/2012 08:23

Pardon de t'avoir attristée ce matin... Comme toi, j'espère que la séparation viendra le plus tard possible et je ne veux pas y penser... même si c'est de plus en plus difficile de ne pas le
faire.

Je t'embrasse très fort.

Christiane 17/08/2012 11:53



Ne t'inquiète pas Quichottine, j'y songe souvent tu sais. Le décès d'un oncle de 91 ans le 24 mai dernier et une tante de 87 ans qui le pleure puis un ami de 73 ans le 14 juin et son épouse
durement éprouvée elle aussi voilà qui ne me permet pas d'oublier qu'un jour ce sera notre tour...


Il faut essayer de passer un maximum de bons moments pour ne pas avoir de regrets plus tard.


Je t'embrasse moi aussi très fort.


 


 



Jeanmi 17/08/2012 06:45

Le lavoir était le lieu des échanges sociaux du bourg. Les mariages s'y arrangeaient, les informations y circulaient mais les engelures s'y attrapaient également...

Christiane 17/08/2012 11:37



Dans les gros bourgs, peut-être, mais pas dans les petits villages comme celui de mes grands-parents et arrière grands-parents. Pour les échangesde ce type, il y avait les veillées et les
repas de batteuses....


Mais les engelures, ça c'était bien partout !!! Et le mal de dos aussi...



myrtille 17/08/2012 01:21

j'aime beaucoup les lavoirs et c'etait sympa cette animation j'aurais aimé la decouvrir !
il est sur qu'il fallait avoir la santé ..et que si on ne l'avait pas et qu'on était obligé de laver son linge de cette façon là cela devait être épuisant ...
mais il parait qu'il y avait une bonne ambiance, que cela permettait de se retrouver et de papoter ..
maintenant avec le progrès ..tu as moins mal au dos ..mais bonjour l'anonymat y compris dans les laveries ou le linge est meme volé si tu t'absentes de la laverie !!..
merci du partage de tes souvenirs, j'aime ;)

Christiane 17/08/2012 11:25



L'animation était très sympa avec quelques loufoqueries pour amuser les touristes.... Elle a lieu tous les ans.


Santé ou pas, hiver comme été, il fallait bien faire la lessive. Tout le monde n'avait pas, comme dans les "grandes maisons", suffisamment de linge pour faire une grande lessive une ou deux
fois par an.


Dans les fonds de campagne, autour des lavoirs de rivière, il n'y avait pas d'animation, la fréquentation était limitée aux membres de la famille.


Ma grand-tante n'aimait pas qu'on y aille en même temps qu'elle. Ce qui se comprend, le lavoir était petit.


Ce que j'ai pu en voir dans Gervaise ne me paraît pas très convivial !!!


Et si l'on veut papoter, il y a des tas de lieux de rencontres, comme les clubs, les bibliothèques, les jardins publics etc... Il suffit de le vouloir.


Je préfère papoter en brodant plutôt qu'en faisant la lessive au lavoir et il n'y a pas de laveries dans les campagnes !


A la médiathèque de Limoges, il y a toujours un groupe de personnes assises dans un coin en train de papoter, confortablement installées dans des fauteuils.


Merci à toi d'apprécier....


Bises



buddha 17/08/2012 00:00

on a l'impression que cela remonte à des temps très anciens...moi qui n'est connu que la machine à laver ! il est très bien conserver ce lavoir ! Ma mère me raconte souvent qu'enfant le linge se
lavait à la rivière (avant que le village n'ait son lavoir !) ....elle m'a montré l'endroit où elle descendait avec sa mère ...je peine à imaginer ce que ça représentait comme travail ! le progrès
a du bon parfois !

Christiane 17/08/2012 00:15



Le village de mes grands-parents était trop petit pour avoir un lavoir en dur. Il y avait plusieurs petits lavoirs ainsi dans le village.


J'ai fait ça à la fin des années 60 et début des années 70. La machine à laver est pour moi la plus belle des inventions !


Le progrès a toujours du bon, c'est l'homme qui en fait quelque chose de mauvais. Il en a été ainsi depuis que l'homme est sur terre.



marief 16/08/2012 23:22

je me souviens de ces grands moments de lessive à la maison
9personnes à la maison,nous aidions le jeudi ma mère pour la lessive.....l'hiver on descendait à la rivière rincer le linge,l'eau était froide.....l'été on tirait l'eau au puis,un grand ,un petit
formaient une belle équipe....quel courage avait nos mères....on utilisait moins de linge....
merci de nous permettre de nous remémorer ces bons moments....bisesssss

Christiane 16/08/2012 23:56



Ah ce puits !!! Comme il m'effrayait ! surtout quand j'allais chez mes grands-parents avec mes enfants petits. Il y avait bien une petite barrière posée devant, mais ma grand-mère oubliait
parfois de la remettre.


Ce n'était même pas une question de courage, il n'y avait pas le choix ! Je n'avais pas de machine à laver quand Stépphane est né et je faisais bouillir les couches tous les deux jours. Je
les rinçais parfois dans le bac dans la cour de l'école parfois chez ma grand-mère au lavoir.


Je n'ai pas envie de revenir à cette époque-là !


Bises



maryg34 16/08/2012 23:17

Ah je suis contente ça marche Cricri !! Tout ça pour te dire que je suis contente de l'invention de la machine à laver !!
Bises
Mary

Christiane 16/08/2012 23:48



Là, je suis écroulée devant mon ordinateur !!!


Mais tu as eu raison de me rappeler de supprimer ça, tu n'es peut-être pas la seule dans ce cas....


Bises


Cricri



FRANCOISE 16/08/2012 20:38


la machine à laver reste quand même une belle invention !! Ils sont souvent réhabilités maintenant, ornés de fleurs très souvent, et c'est bien. Bises. FRANCOISE

Christiane 16/08/2012 22:02



Je trouve même que c'est la plus belle des inventions !!!


Le lavoir de mon enfance ne sera jamais réhabilité. Comme beaucoup dans la campagne, ce n'était qu'un élargissement du ruisseau qu'il allait entretenir régulièrement pour qu'il de s'envase
pas. Une fois que l'eau courante est arrivée dans les maisons puis les machines à laver, ils n'ont plus été entretenus et ont disparu tout naturellement.


Il est bien de conserver ceux qui existent encore, ils font partie de notre patrimoine, tout comme les puits.


Bisous.


Cricri



canelle56 16/08/2012 20:14


Ne t'excuses pas , l'important n'est il pas de se faire plaisir ..sourires


Et là ces souvenirs beaucoup d'entre nous doivent les avoir !


Merci pour ton article


Bises Cricri

Christiane 16/08/2012 21:56



Je me suis bien amusée en écrivant tout ça. Je pensais à ma soeur et elle n'a pas tardé à réagir !


J'espère bien que tout lemende à des souvenirs de ce genre, ce sont ceux qui nous amusent le plus une fois devenus adultes !


Bises et bonne nuit Claudine.



Nicole 16/08/2012 20:10


J'ai lu avec intérêt ton article, et l'anecdote avec les écrevisses m'a bien fait rigoler. De bons souvenirs partagés.


Merci Cricri, bises et très bonne soirée.

Christiane 16/08/2012 21:52



Merci Nicole. J'en rigolerai encore longtemps de l'épisode des écrevisses. Et il y en a eu d'autres, mais je ne pouvais pas tout raconter....c'eût été trop long !


Notre grand-tante avait un fils de mon âge. Bien sûr, il était avec nous dans les bons coups. Ce qu'il a pu ramasser !!!


Bisous Nicole et bonne nuit.



Violette 16/08/2012 19:25


Que de souvenirs.....tu partages avec nous les tiens, merci !


Quant à la vidéo on voit de suite les "pro" du passé !


Bisous et belle soirée

Christiane 16/08/2012 21:48



Et oui, que de souvenirs... c'est pourtant comme si c'était hier. Je les vois encore ces demoiselles bleues,  elles étaient si jolies. Par contre nous avions très peur des vipères et
avant de nous installer pour la lessive, nous tapions pour les faire fuir. Mon arrière grand-père est décédé d'une morsure de vipère quand j'étais enfant. J'en ai été traumatisée. On
entretenait cette peur chez nous.


Pour les "lavandières", c'est sûr, on reconnaît les touristes !!! Elles ont au moins eu le mérite d'essayer !


Bisous à vous et bonne soirée.


 



jacotte 16/08/2012 19:07


Oh oui je me souviens de nos équipées, quel plaisir à cette époque d'aller laver le linge, même les draps de toile épaisse ne nous faisaient pas peur, on frottait et on tapait dessus avec grand
coeur !!  Bisous des Alpes où le ciel est superbe, pas un nuage.

Christiane 16/08/2012 21:41



Pauvre Mémée, quand je pense qu'à notre âge elle devait encore y aller !!! Je ne m'y verrai pas...


Mais bon, on a bien rigolé. Tu y étais le jour ou on s'est fait engueuler par Edith pour le coup du barrage ?


Je me souviens aussi du jour où Gérard est tombé dans le lavoir et qu'il est remonté avec un de nos tabliers à volants. La crise de rire en route et la colère d'Edith après.... Là tu y étais
c'est sûr. On devait avoir 6 et 7 ans.


Chaque fois que je passe par là, ça me tord les boyaux de voir comme c'est devenu !


Pas trop chaud là-haut je suppose ? Ça va être terrible à Issoire les jours prochains. Chez nous aussi d'ailleurs.


Bisous à tous. Envoie-moi des photos de tout le monde.



Zoé de Gavin 16/08/2012 18:56


Merci de cette narration sur nos lavoirs !


ma mère m'a raconté des choses identiques et nous avons visité beaucoup de lavoirs !


Comme Claire Cerise , nous avions un camping car et on a bien traîné nos guêtres aussi !


bisous Cricri , beau billet


Je sens de la nostalgie chez toi ...

Christiane 16/08/2012 21:32



Non Zoé, je n'ai pas la nostalgie de cette époque, mais celle de ces paysages si jolis qui ont été détruits par une frénésie de plantation de résineux dans un pays de feuillus. Tous ces
petits ruisseaux à truites et à friture ont été détruits et tout un tas de petits insectes commes ces demoiselles bleues ont disparu du paysage.


Ceux qui restent ne sont plus entretenus.


Je connais quelques jeunes qui essaient de faire machine arrière, ils ne sont pas encouragés.


Mais ça viendra peut-être....


Bisous Zoé.



:0059:LUBY Emy 38 16/08/2012 18:54


quelle merveille ce lavoir


merci du partage bises

Christiane 16/08/2012 21:14



Merci Emi.


Bises


Cricri



Quichottine 16/08/2012 18:27


Je ris... C'est vrai que personne n'est obligé de tout lire, mais tu es comme moi, tu racontes... et j'aime !


 


Merci pour ces souvenirs partagés, c'est bien mieux qu'une seule image !


Bisous et douce soirée à toi.

Christiane 16/08/2012 21:01



Et oui, je me rends souvent compte en lisant les commentaires que beaucoup ne lisent pas. Je trouve que les photos seules ne sont pas de la communication, mais chacun a sa façon de voir les
choses...


J'aime savoir que quelques personnes le font. J'ai ce "défaut" de maîtresse d'école de vouloir raconter, expliquer, même après 13 ans de retraite !!!


Bisous et profite bien de cette douce soirée d'été. De rudes journée nous attendent.



Annick 16/08/2012 18:21


Euuuh, ouff ! la machine à laver existe ! hi hi ... comme tu dis, aïe le dos !


Merci pour ce très bel article sur les lavoirs d'antan ! souvenirs en effet ...


Bonne soirée Cricri et gros bisous

Christiane 16/08/2012 20:54



Ouf, comme tu dis ! Vive la machine à laver. C'est la plus belle des inventions modernes !!!


Gros bisous Annick et bonne nuit si tu repasses ce soir.



AUDOLY-NOURIAN 16/08/2012 18:14


tu ne m'a pas ennuyée du tout c'est bon de se rappeler de bons souvenirs comme çà très beau lavoir et la vidéo est super tu as bien fait de la laisser tellle quelle et moi aussi j'adore le
dormeur du val ah souvenirs souvenirs gros bisous MA

Christiane 16/08/2012 20:52



Je préfère le lavoir de ma jeunesse, bien plus bucolique. Mais hélas, il n'existe plus.


Le Dormeur du Val c'est pour moi un souvenir un peu douloureux. Je l'ai appris alors que j'avais 6 ans et on me le faisait réciter dans toutes les réunions de famille car je pleurais
immanquablement en disant les derniers mots "Il a deux trous rouges au côté droit". En disant cela, je voyais mon grand-père que j'adorais à la place du soldat. A cette époque là, je ne
savais pas qu'il ne s'agissait pas de la même guerre.


Mon Pépé était un Poilu et il haïssait la guerre. Comme il avait raison....


Gros bisous


Cricri



jack39 16/08/2012 18:01


Moi j'aime bien ton histoire ,elle est super sympa ,ça me fais penser dans un autre registre aux aventures et  expériences vécues dans ma jeunesse ,et c'est pas triste non plus toutes ces
bétises que l'on a faites avec les copines et les copains ...JACK39

Christiane 16/08/2012 20:42



Ce sont des petits détails qui nous remémorent parfois des souvenirs de jeunesse que l'ont croyait enfouis  !


Bises et bon courage pour demain, tu ne vas pas avoir froid !


Cricri


 



cayena 16/08/2012 17:33


Merci, merci beaucoup pour toutes ces belles choses que tu nous racontes et que tu nous fais lire, j'adore !


Gros bisouxxxxxxxxxxxxxx :)

Christiane 16/08/2012 20:40



Tu me fais plaisir ma chère Wanda !


Gros bisous.



Présentation

  • : Mes petits bonheurs au fil des jours
  • Mes petits bonheurs au fil des jours
  • : Essentiellement mes découvertes dans la nature, quelques balades et éventuellement des loisirs créatifs.
  • Contact

Profil

  • Christiane ( Cricri)
  • Passionnée de broderie, de bricolage,de photos, j'aime partager mes découvertes.
Maman de 3 enfants adultes et grand-mère de 6 petits-enfants, je suis retraitée. 
Je vis depuis septembre 1975 à 12km au sud-ouest de Limoges (Haute-Vienne)
  • Passionnée de broderie, de bricolage,de photos, j'aime partager mes découvertes. Maman de 3 enfants adultes et grand-mère de 6 petits-enfants, je suis retraitée. Je vis depuis septembre 1975 à 12km au sud-ouest de Limoges (Haute-Vienne)

Les tourterelles du bouleau

P1070926-001

   

Rechercher

Capture

You Tube

 

Presentation1.jpgClic !

IMPORTANT

 

Coeur pour Rose-001

 

    Capture-copie-3

 

  Réaliser le rêve d'un enfant malade  

 

Les ami(e)s de Jacques

rose-20les-20ami-e-s-20de-20jacques.jpg

Enquête